samedi 29 octobre 2011

Femmes-arbres etc.

Planche no 9:53
Vous savez lorsque vous faites un rêve superbe, que tout va comme sur des roulettes, que vous êtes bien et que, soudainement, vous ne savez pourquoi, tout bascule au cauchemar et l'angoisse prend le dessus? C'est ce qui arrive avec cette scène où Beethoven marche dans la forêt, poursuivi par son fantasme se matérialisant dans la végétation ambiante... La question que je me pose : comment va-t-il se sortir de ce rêve? Ça ne sera certainement pas en se réveillant, vous pouvez compter sur moi.

J'ai rencontré la semaine dernière une professeure qui enseigne la musique aux sourds et aux malentendants au Centre Jules-Léger d'Ottawa. Il paraît que ces derniers ressentent la musique avec tout leur corps, en faisant ainsi une expérience totalement physique. Les aiguës partant du nombril vers le ciel et les sons graves partant toujours du nombril vers la profondeur des océans. J'ai trouvé ça magnifique et je vais l'utiliser dans le projet.


2 commentaires:

  1. Génial tout ce projet et tout ce qui l'inspire... je le suis de près ! j'adore!

    RépondreSupprimer